> Retour sur l'assemblée générale d'automne 2018

Lundi 12 novembre, la Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Aube tenait son assemblée générale d’automne, en présence de Gérard Ancelin et Catherine Brégeaut, représentants du conseil départemental, Bertrand Chavalier, vice-président de Troyes Champagne Métropole, Olivier Paternoster, de la Direccte, représentant du Préfet, et Valérie Bazin-Malgras, députée de l'Aube. 


À l’issue des votes statutaires, Eric Plestan, président de la CMA Aube, a évoqué les différentes réformes politiques en cours impactant le secteur de l’artisanat : loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, création d’un guichet unique dématérialisé en lieu et place des centres de formalités des entreprises, suppression du caractère obligatoire du stage de préparation à l’installation, vote d’un amendement sur la mise en place d’un établissement public unique par région. 

Il a rappelé l’importance pour le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat de faire face à ces évolutions en proposant de nouveaux services adaptés et personnalisés aux artisans, en mutualisant les compétences et en s’appuyant sur ses domaines d’expertise forgés depuis plusieurs années, que ce soit l’accompagnement au développement économique des entreprises, la formation des artisans et de leurs collaborateurs ou encore le soutien à l’apprentissage.

Cette assemblée générale a également été l’occasion d’annoncer le lancement du « PASS artisan » dans l’ensemble de la région Grand Est. Celui-ci doit permettre à chaque artisan, quel que soit son implantation géographique, de bénéficier de la même gamme de services, mise en place grâce à des outils de diagnostics précis, afin d’améliorer la performance de son entreprise.

Pour conclure, Eric Plestan a lancé un appel à tous les artisans pour qu’ils revendiquent leur identité et contribuent au changement de regard sur le secteur : « ne soyons plus modestes,  assumons notre statut d’acteur incontournable de l’économie de proximité,  réinvestissons les marchés,  renouons nos liens avec la population,  montrons fièrement notre plus-value par rapport aux industries de masse, dévoilons nos talents sur les salons, dans les expositions, transmettons notre passion, pour redonner à l’artisanat toute la place qu’il mérite ! ».  

Télécharger l'intégralité du discours du président